Photo d'en-tete
Imprimer l'article

Le mot du Maire

Hommage à Joseph Brossault

 

C'est un homme de bien qui vient de terminer sa noble et longue carrière au service de sa commune.

 Un citoyen dévoué et intègre dont les mérites avaient été retracés lors de la cérémonie que nous avions organisée pour son centenaire. Affranchi de toute ambition personnelle, il a surtout porté au plus haut niveau qualitatif son engagement pour les autres, pour sa commune.

Certains se souviennent, lors des assemblées, des nombreuses associations pour lesquelles il s'était investi, de la manière dont il apportait cette sollicitude ardente et dévouée pour la défense des intérêts qui lui étaient confiés. Il était difficile d'influer sur ses convictions ou d'altérer l'indépendance de ses résolutions, dès lors qu'il s'agissait de défendre l'intérêt général.

La commune lui doit énormément. Pendant un siècle il a marqué l'histoire. Ce fut un pilier qui, avec d'autres bien sûr, a su développer et structurer notre monde associatif et ainsi créer tous ces liens qui font notre particularité et que beaucoup nous envient.

Dans toutes ses activités, il a fait preuve d'un engagement sans faille dans l'action, et il est juste et naturel que la commune se souvienne de cet homme altruiste, respectable et discret.

La fortune, les distinctions, les honneurs, les grades les plus prestigieux, tout s'évanouit devant la mort, seule subsiste l'image que l'on laisse, le travail effectué, et les messages issus de notre parcours.

La municipalité avait solennellement reconnu ses mérites en lui décernant le titre, prodigué parcimonieusement, de citoyen d'honneur et en donnant son nom au Parc des Sports. Cet hommage lui avait réchauffé le cœur, lui le vieux serviteur de la commune et il en était très fier.

L'exemple de Joseph nous rappelle l'importance du bénévolat, notamment au niveau du milieu associatif. Nouvoitou, dans ce domaine, est une commune remarquable et je tiens particulièrement à saluer et à remercier toutes les personnes de notre commune mobilisées pour leur association et dans la vie publique.

Face au désordre qui nous étreint, face à la déviance de nos hommes politiques, ce sont ces femmes et ces hommes qui par leur travail, accompli par abnégation, et le don de soi qui nous ouvrent la voie pour un monde meilleur. Joseph nous a tracé le chemin, il nous a enrichi, c'est à nous tous maintenant de continuer de propager toutes ces valeurs et de replacer la conscience et le bon sens au sein de notre société.